Quel tarif pour une rédaction de contenu web de qualité ?

Classé dans : Rédaction web et SEO | 0

Il y a quelques jours, sur ma boîte professionnelle, j’ai reçu un e-mail tout droit venu de Madagascar. Un e-mail qui envoie de la tarification de rédaction de contenu web SEO sans coup férir. Un e-mail qui m’a donné envie d’écrire un article sur le sujet, en somme.
Parce que non, payer 1,5 centime d’euro par mot n’est définitivement pas une bonne idée pour qui souhaite obtenir un service de rédaction web SEO de qualité.


Tarification de contenu web au mot ou à l’heure ?

Avant même de parler de la qualité attendue du contenu rédactionnel, une première question doit être abordée : celle de la politique de tarification de rédaction de contenu web.
Certains rédacteurs web proposent une tarification au mot (ou au feuillet). D’autres une tarification à l’heure. Et d’autres enfin, dont je fais partie, établissent une tarification journalière nécessaire. En réalité, je crois que le débat n’a pas lieu d’être. En effet, quand il atteint sa vitesse de croisière, le rédacteur web écrit en moyenne toujours le même nombre de mots ou la même quantité de travail en une même unité de temps. Expérience et talent permettent d’augmenter la cadence mais quantité de mots, temps de rédaction et temps de travail global resteront corrélés.

Facturer au mot, à l’heure ou à la (demi-)journée relève ainsi plutôt de l’idée que l’on se fait de l’activité de rédaction. Personnellement, je considère que l’acte de rédaction de contenu web englobe aussi bien l’échange avec mon client, la documentation, la relecture à tête reposée et tout le travail relatif à l’optimisation SEO que la stricte saisie au clavier. Exprimer un tarif au mot ou au feuillet ne mettrait selon moi en lumière que la seule étape de rédaction de contenu, ce que je ne souhaite pas. Par ailleurs, j’aime être tout entier mobilisé au travail que je réalise pour un client. Et cela ne se fait selon moi qu’à l’échelle de la demi-journée. C’est pourquoi je suis bien plus à l’aise avec le principe de la facturation journalière nécessaire.


Stéphane Mouton | Rédacteur web SEO et photographe d'illustration à Angers


Les tarifs annoncés par les plateformes bon marché sont-ils décents ?

Que ce soit au mot, à l’heure ou à la (demi-)journée, l’objectif est de payer le prix juste pour la prestation demandée.
Si votre souhait, en tant que propriétaire de site web, est de faire du « keyword stuffing » (bourrage de mots-clés sans souci de la syntaxe ou de la cohérence des propos), un service bon marché suffira bien. Le problème est qu’alors, ce qui était à l’origine une bonne intention (assurer un bon référencement sur les moteurs de recherche) va devenir contre-productif en matière de bonnes pratiques SEO, mais c’est une autre question.
Par contre, si votre souhait (comme probablement celui de 99% des personnes qui font appel à un rédacteur web) est d’à la fois assurer un bon référencement et séduire l’internaute, il faudra accepter que votre rédacteur y consacre un peu de temps. Parce que bien tourner ses phrases, ça demande un peu de concentration et de recul.

Dans l’e-mail que j’ai reçu, mon interlocuteur me propose de travailler pour 1,5 centime par mot. Si j’attends de lui un article de 500 mots, je vais donc le payer 7,50 euros. C’est à dire quelques minutes de travail (tout compris, brief avec client inclus) pour un rédacteur web SEO digne de ce nom. Même du « keyword stuffing » est impossible à faire en si peu de temps.
En réalité, je ne considère pas la concurrence de ce type de plateformes délocalisées comme une menace pour mon activité. La démonstration chiffrée est suffisamment simple à mener pour dissuader les propriétaires de sites web de faire appel à elles.



*


Concrètement, combien faut-il payer pour une rédaction de contenu web de qualité ?

Il reste quand même à répondre à cette question : jusqu’à quand le rédacteur web qui vous fait parvenir un devis reste-t-il raisonnable dans sa proposition ?
Il est difficile de répondre à cette question car la valeur que se donne un rédacteur web dépend d’un grand nombre de facteurs : sa confiance en lui-même, ses compétences rédactionnelles, son parcours professionnel antérieur, sa spécialisation éventuelle… Avant de choisir un rédacteur web, vous pouvez aller jeter un œil sur son portfolio. Ainsi, vous pourrez estimer si son style vous convient, si qualité et tarif semblent cohérents l’un avec l’autre….

Quant à moi, je l’ai déjà dit, j’ai choisi d’adopter un mode de calcul clair et facile à justifier : celui de la tarification journalière.
J’ai estimé K : le salaire brut annuel que je crois mériter (nous pourrons en discuter à l’occasion d’un échange en privé mais je vous assure qu’il est accessible).
J’ai aussi déterminé S : le nombre de semaines durant lesquelles je compte travailler dans l’année : 44. Les 8 autres sont consacrées aux congés, aux formations et à une marge de sécurité pour les absences imprévues et autres maladies.
J’ai enfin déterminé J : le nombre de journées dans la semaine au cours desquelles je me consacrerai à de la prestation facturée : 4. La 5ème est consacrée aux tâches « ingrates » de développement de mon entreprise.

Sur cette base, je suis en mesure de vous communiquer par devis la valeur F : le montant de la facturation journalière nécessaire. F s’obtient selon la formule F = K / S / J. F inclut l’ensemble des prélèvements obligatoires, des congés et des frais de fonctionnement de l’entreprise. Multiplié par le nombre de demi-journées nécessaires pour réaliser les travaux (rédaction de contenu web et photographie), cela nous donne le montant du devis que je vous soumettrai. En fonction de la complexité du sujet, la rédaction d’un article peut prendre entre une demi-journée et une journée et demi.
Une observation des tarifs pratiqués laisse penser que F est très variable et peut aller de moins de 150 euros à plus de 500 euros par jour de travail pour les rédacteurs web les mieux côtés.

Une chose est certaine : en-deça d’une certaine facturation journalière F, j’aurais le sentiment de brader mon travail. Une fois toutes mes charges déduites, je ne travaillerais plus que pour quelque chose qui ne reflèterait pas du tout mon niveau de compétences.


Stéphane Mouton | Rédacteur web SEO et photographe d'illustration à Angers


Et vous, qu’attendez-vous de votre rédacteur web ?

La réponse à la question de la tarification de rédaction de contenu web est peut-être dans cette autre question : qu’attendez-vous de votre rédacteur web ?

Comme je l’ai dit plus haut, si vous n’attendez que du « keyword stuffing » sans autre forme de réflexion ni d’échange avec votre rédacteur, vous pouvez vous diriger vers le moins-disant. C’est le principe de fonctionnement des plateformes de rédaction web, interfaces étanches entre commanditaires et rédacteurs.

Mais vous pouvez, au contraire, vouloir confier à une personne compétente – voire sympathique – la rédaction des textes de votre site web.
Dans ce cas, n’oubliez pas que cette personne dispose de compétences très recherchées (au moins par vous) : orthographe, grammaire, syntaxe, organisation des idées, techniques argumentaires, compétences en référencement naturel SEO… Ne perdez pas de vue que cette personne prend le temps de vous proposer un service sur-mesure, plutôt que de bâcler son travail pour enchaîner les contrats. N’oubliez pas non plus que cette personne prend des congés, paye des charges, peut être malade, doit se former régulièrement… Et enfin, gardez en tête que le coût de rédaction de votre contenu web est un investissement durable dont le retour se fera sous forme de bon positionnement dans les moteurs de recherche et de conversion (clic, visite de site, achat…) par les internautes.

Votre collaboration avec un rédacteur web est un échange de bons procédés. Il vous permet de gagner en visibilité sur le web et de faire croître votre chiffre d’affaire. Alors ce que vous pouvez faire pour lui, c’est de lui permettre de vivre convenablement de son art.

Laissez un commentaire